Manga Club

Bienvenue sur Manga Club, un réseau de mangas.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gilgamesh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuma
Mangas Fan
Mangas Fan


Nombre de messages : 348
Age : 38
Localisation : Pirognon-sur-Tatouille (Groland du Haut)
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Gilgamesh   Lun 3 Mar - 15:14



Format : Série TV
Année de diffusion : 2003
Editeur : KAZE
Nombre d'épisodes : 26
Site officiel : http://www.gilxx.com/
Studio : Group TAC, Japan Vistec
Diffuseur : Kansai TV, TV Shinhiroshima
Auteur : Shotaro Ishinomori
Directeur : Masahiko Murata
Chara-design : Saki Okuse, Masahiro Sato, Takeyuki Takeya (mecha)
Musique : Kaoru Wada

Adapté du manga éponyme d'Ishinomori Shôtarô paru en 1976, gilgamesh était l'un des animes les plus attendus de 2003. Malgré un très mauvais départ, ce titre s'avère finalement une excellente surprise.

Anticipation
Au 22 ème siècle dans la base scientifique d'Uruk, après l'annonce de l'annulation du projet secret sur lequel travaillaient de nombreux chercheurs, Terumichi Makoto, chef de recherche, sabote la base. Une gigantesque explosion ravage tout sur son passage et entoure le globe terrestre. Désormais le ciel n'est plus bleu mais brille de 1 000 éclats. Ce gigantesque couvercle au magnétisme puissant empêche le fonctionnement de tout appareil électronique, et l'humanité a dû réapprendre à vivre sans ordinateur, télévision, sans aucune invention électronique. Le jour fatidique de cette catastrophe est restée dans toutes les mémoires. Le 10 octobre, X.X. en chiffres romains. C'est une vingtaine d'année après le Twin X que commence l'histoire de Gilgamesh.
Des jumeaux fuient un groupuscule mafieux dans les décombres d'une ancienne ville en pleine nuit. C'est là qu'un étrange garçon les trouve et décide de les aider. Mais rapidement, trois adolescents viennent encercler la bicoque où sont réunis les jumeaux (Tesuya et Kiyoko) et l'étrange garçon (avec 2 de ses amis). Un combat violent s'ensuit, à grands coups de pouvoirs psychiques... les adolescents (les vainqueurs) emmènent Tetsuya et Kiyoko à l'Hôtel Providence, dirigé par la Comtesse Werdenberg, qui les y loge et les nourrit. Bien vite, chacun va dévoiler son masque. La Comtesse est en fait la plus proche collègue de Terumichi Makoto, le père de Tesuya et Kiyoko. Son but est simple : battre les Gilgamesh, ces étranges personnes rencontrées par les jumeaux, qui peuvent se transformer en d'horribles créatures.


Trailer (VA)


Un anime à part
Le graphisme de Gilgamesh est la 1ère chose qui frappe l'amateur d'anime. Ce design original tranche avec ce qu'on a l'habitude de voir et colle parfaitement avec l'ambiance sombre de Gilgamesh. Mais chaque médaille a son revers, les animateurs ont le plus grand mal à faire bouger convenablement les héros de la série. L'animation est extrêmement limitée et les postures de certains persos sont irréalistes. Si on rajoute à ça un rythme très lent dans les 1ers épisodes, Gilgamesh démarre avec de très mauvais a priori.
Et pourtant la série prend un tournant radical à la moitié de sa diffusion, à tel point qu'on peut découper Gilgamesh en 2 demi-saisons.
Dans la 1ère partie, on fait connaissance avec le monde post-Twin X et avec les persos. La série prend également le temps de développer les relations entre les principaux protagonistes et de faire connaître les objectifs de chacun des groupes en conflits. Cette lenteur apparente permet par ailleurs au réalisateur de réserver des surprises pourtant évidentes. Le début du 1er épisode nous montre la base de Heaven's Gate, à Uruk, avant la catastrophe. C'est au 2ème épisode seulement qu'on verra les perso de l'Orga.
A partie de l'épisode 14, en revanche, les choses s'accélèrent. C'est une véritable apocalypse qui a lieu : destructions massives, décès de persos principaux, retournements de situations... Pour illustrer ce bruit et cette fureur, l'animation a été bien plus soignée, atteignant un niveau acceptable. Tant la différence de qualité est flagrante, on pourrait presque penser que les 1ers épisodes sont volontairement mal animés!!!


Opening


Un anime qui tient la route
Même si la qualité technique de Gilgamesh varie énormément, on trouve constamment dans cette anime une mise en scène et une réalisation très travaillée, avec une volonté évidente de montrer les persos communiquer sans paroles. Une scène cristallise une idée.
Qui plus est, de nombreuses références sont citées au fil des épisodes, permettant au curieux d'en découvrir plus sur le scénario. Outre tous les renvois à la légende de Gilgamesh comme Enkiku ou Uruk, les scénaristes multiplient les indices à tiroirs.
Au final, Gilgamesh est à la fois un anime hétéroclite (animation inexistante, normale ; rythme lent puis frénétique...) et homogène (design, scénario, ambiance malsaine), qui ne s'adresse pas forcément aux plus jeunes : en plus des références, certaines scènes sont quasi-insoutenables à regarder, notamment la mise à mort d'un Gilgamesh.
Son originalité, son scénario dense et son graphisme en font un anime incontournable, même si le succès n'a pas été forcément au rendez-vous...

La légende de Gilgamesh


Gilgamesh est un héros légendaire de la mésopotamie. il serait le 5ème roi de la 1ère dynastie d'Uruk, qui aurait régné à la fin de la 1ère moitié du 3ème millénaire av. J. C. Son nom a été révélé par 12 tablettes provenant de la bibliothèque d'Assurbanipel (7ème siècle av. J. C.) dans son palais assyrien de Ninive. Elles racontaient son épopée, dont la version originale remonterait au début du 2ème millénaire av. J.C.
Ces tablettes ont été découvertes au milieu du 19ème siècle et remarquées quelques années plus tard car elle proposaient une version inédite du Déluge.
Ainsi, Gilgamesh est d'abord un roi tyrannique, symbole de la toute puissance urbaine incarnée par la cité d'Uruk. Les dieux lui envoient donc Enkiku, son parfait contraire qui vit plus près de la nature et communique avec elle. Gilgamesh le corrompt grâce à une courtisane qui, à travers la sexualité, lui fait prendre conscience de son humanité. Cette transformation symbolise l'importante évolution que connaît l'Homme en passant du pastoralisme à l'urbanisme. Devenus inséparables, les 2 hommes luttent contre les monstres mythologiques et les Dieux, parvenant à remporter de nombreuses victoires. Mais ils sont victimes de leur orgueil : les dieux se vengent d'Enkiku. Frappé par la maladie, en plein délire, il finit par maudire toute l'humanité qui l'a perverti, avant de décéder au bout de 13 jours.
Hanté par cette mort qui réduit tout effort au néant, Gilgamesh n'a plus de cesse que de chercher l'immortalité. Ainsi le roi légendaire rencontre Utnapishtim, survivant du Déluge, et sa femme auxquels les dieux ont accordé une vie éternelle afin d'en connaître le secret. Mais finalement, Gilgamesh échoue dans cette dernière quête, devant désormais atteindre sa propre mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-nihon.superforum.fr/index.htm
 
Gilgamesh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Epopée de Gilgamesh - Anonyme - (Sumer)
» Gilgamesh
» Chogokin Fate/Zero - Gilgamesh (S.H.Figuarts)
» [Beaude, Pierre-Marie] L'épopée de Gilgamesh
» Fate/ Zero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Club :: Forum sur les sites du réseau :: Manga Club :: Autres mangas-
Sauter vers: